Bienvenue dans ce magnifique pensionnat aux styles anciens et agréables protégé et entouré d'une végétation gardant cet endroit à l'abri des regards indiscrets.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La perversité fait aussi passer le temps - Pv -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ewon Shigeaki
Etudiant
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 17/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célib.
Relation (Amis, ...): Personne ici.
Aime/Déteste: Qu'est-ce que ça peut foutre ?

MessageSujet: La perversité fait aussi passer le temps - Pv -   Jeu 22 Nov - 12:11


Être pervers... C'est un art.
Une jouissance solitaire... Ou pas.
Quelle journée pourrie. Pas de cours, rien à foutre. Il a limite envie de rester au pieux pendant x temps. Ce qu'il fait le bougre. Tournant la tête c'est vers midi et demi qu'il se décide à bouger son petit cul du lit qu'il squatte. ET ENCORE, c'est uniquement parce qu'il a une envie pressente. Bein oui, sinon il n'aurai pas bougé. Quoiqu'il en soit, voila notre Ewon local, s'étirant et ébouriffant ses cheveux, marchant au radar jusqu'à ses fringues qu'il prend totalement au hasard avant de se faire un brin de toilette dans la petite salle de bain. Et ouais, il est seul dans sa chambre -pour le moment- pas sur que ça dure. C'est ça aussi les aléas d'une vie d'étudiant.

BREF !! Donc petite douche tranquille avec le gel douche "Axe" sauf qu'aucunes meufs ne tombent du ciel pour le sucer. Pas qu'il soit intéressé par les filles mais bordel cette pub est mensongère !! Soupirant, il regarde son plug personnel qu'il met surtout quand il se fait chier. Et vous savez quoi ? C'est le cas !! C'est donc après s'être lavé lui et le jou-joue sexuel qu'il se penche, posant une main sur le mur froid face à lui puis se place le plug au fond de ses jolies fesses.

- " Mmmmhhpf... "
Il ne le bouge pas, se contentant de laisser l'objet en place. Ensuite ? Il se sèche évidemment, tranquillement mais surement avant de mettre son pantalon troué ici et là au dessus d'un boxer blanc et noir, d'un pull rayé de même couleur. Il ébouriffe un peu ses cheveux, glisse sa langue sur son piercing de sa lèvre inférieure. Et.. Se lave les dents, se fout du déodorant. Ouaw comment sa vie est trépidante sérieux. Finalement, il met son porte feuille dans sa poche arrière, relié à sa ceinture tranquillement. Et ENFIN, le voilà sorti.

Mmmhh c'est agréable de marché. Pas besoin de dire pourquoi, n'est-ce pas ? Il ne sait pas trop ce qu'il va faire aujourd'hui. Peut-être aurait-il dû appelé son frère ou prendre sa guitare mais peut importe. Rien que l'idée de se balader avec un plug est assez comique en faite. Il s'étire un peu, visitant les lieux qu'il ne connait pas. N'oubliant aucune ruelle, il finit dans les rues et regarde les boutiques. Tiens un resto, tiens, un sex shop.. Il prend son iphone et note l'adresse, c'est toujours utile. Tiens la FNAC... Il marche directement vers le magasin et va s'acheter un CD de Disturbed tranquillement.

Une fois sortie, il retourne sur ses pas et se cogne violemment à un inconnu. Il manque de tomber sur le cul, non en faite, il tombe violemment.. Et bien que la douleur soit dure pour lui, le plug bouge d'un coup, le faisant gémir violemment de plaisir en basculant la tête en arrière.

- " AAAAH !! "
Se reprenant comme il peut, le souffle court, frissonnant sur place, il se mordille le piercing de sa lèvre inférieure. Afin de se reprendre, il cherche le gars avec qui il est rentré en colision.

- " P'tain tu peux pas faire gaffe où tu marches !? "
Grommelle-t-il en se relevant douuuuucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arkian Akizuki
Extérieur
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 16/11/2012
Localisation : Dans sa tête
Emploi/loisirs : Vendeur de sextoys

MessageSujet: Re: La perversité fait aussi passer le temps - Pv -   Lun 26 Nov - 2:04

Putain, encore un matin.... enfin, c'est l'information qu'il avait pu collecter en ouvrant les paupières a... humm.... un coup d'oeil sur le réveil lui indique qu'il est 10h15... grasse matinée quoi, cool. Le gérant du sextoy de la ville s'ébouriffe les cheveux en se redressant dans son lit, encore endormi. Hem... attendez-là... son lit ? Ah non, certainement pas le sien, sauf s'il avait vraiment abusé sur le shit et qu'il avait décidé de refaire toute sa décoration en vert pomme, il n'était pas dans sa chambre. Un mouvement à côté de lui le renseigna directement, il était chez un de ses amants, bingo. Qu'est-ce qu'il foutait là, sérieux. Il détestait dormir avec eux, il se limitait au strict minimum. Tu m'drague, j'te viole et j'te laisse tomber. Alors PUTAIN, pourquoi il était dans c'pieu à la con au juste ? Un soupire s'échappa de ses lèvres. Heureusement, l'autre était plutôt canon, ça pardonnait la chose. Arkia ne le réveilla pas, n'ayant aucune envie d'une discussion matinale avec l'autre gars, façon jeune couple marié, très peu pour lui.

Il se redressa le plus doucement possible afin de le laisser pieuter et d'avoir la paix. Sans gène, il se balada nu jusqu'à la salle de bain où il se décrassa entièrement, ne se gênant pas pour prendre les produits de beauté à sa portée. C'est que le jeune homme dépravé aimait sentir bon, et d'après l'odeur, cette eau de toilette sentait bon, faudrait qu'il en achète. Donc le jeune homme se cocotta comme une parfaite p'tite femme et il alla s'habiller. Heureusement ses vêtements de la vielle sentait bon et étaient encore propres, encore heureux. Eau de toilette, ok, mais il n'emprunterait jamais de vêtements à quelqu'un d'autre. Enfin, encore faudrait-il que ce quelqu'un d'autre ait le même gabari que lui, c'est qu'il était musclé notre gérant de sextoy. Faut dire avec toutes les bagarres et tout ce qu'il vivait dans la rue, il valait mieux ouais, sinon il serait déjà six pieds sous terre.

Enfin bref, trève de blabla innintéressant. Objectif prochain, s'échapper d'ici et se faire oublier de l'autre. Il n'avait aucune envie de le revoir, ni de lui parler. Un p'tit coup, sans plus, voila la devise de notre jeune homme. Il profitait de la vie, ouais, il ne s'en faisait pas, il vivait au jour le jour sans se préoccuper de son avenir. De toute façon, Arkian était du genre à s'foutre d'un peu tout, surtout des autres personnes. Tant que lui était bien ,c'était le principal. Alors il n'avait aucune honte à utiliser les hommes comme des objets et à expérimenter sur eux les nouveaux jouets qu'il pouvait recevoir en magasin. Enfin bon. Un dernier coup d'oeil pour voir s'il n'avait rien oublié, et Arkian s'échappa de l'appartement où il se trouvait. Enfonçant ses mains dans les poches de son jean noirs et trouvé, il se regarda rapidement dans un miroir du hall de l'immeuble avant de sortir. Une chemise à moitié ouverte sur son torse, voila ce qui composait son haut, avec une veste en jean, noir évidemment, également ouverte.

Peu importe qu'on soit en hiver ou en été, Arkian avait toujours la même tenue. La seule chose qui changeait était qu'il mettait une veste en hiver, même s'il ne la fermait pas. Exhib le gars ? Ouais, possible, il aimait qu'on le regarde, et s'en fichait si on ne le regardait pas. Compliqué le mec, hein ? Osef. De plus, sa chevelure orangée attirait le regard d'habitude, raide, qui glissait tout autour de son visage assez pâle. Le jeune homme sortit donc dehors, mains dans les poches, glissant ses yeux vert autour de lui tranquillement. Il n'y avait pas grand monde à cette heure-ci de la journée. Un ricanement lui échappa en pensant à tous ces p'tits coincé du cul qui avaient les fesses posés sur une chaise de bureau, à travailler. Quelle idée. Lui il était gérant, et donc de ce fait, il avait un horaire précis à son magasin, mais il n'ouvrait jamais le matin. C'est qu'il avait toujours du mal à se lever donc voila. Les heures d'ouvertures matinales étaient aléatoire, ça dépendait de lui. Mais il était toujours ouvert l'après-midi et le soir, donc les clients n'étaient pas dépaysés, de toute façon ils avaient l'habitude maintenant.

Donc c'est vers son magasin de sextoys que Arkian se dirigeait tranquillement, sans se presser. Enfin ça c'était jusqu'à ce qu'un TTMNI [Truc Tout Mou Non Identifié] vienne le heurter sans faire gaffe. Il ne bouge pas, même après qu'on l'ai bousculé. Après tout, vue la stature d'Arkian, il en fallait beaucoup plus pour le faire bouger ou même le faire vasciller. Il observa d'abord l'inconnu qui tombait, surpris, mais c'est alors qu'il entend le cri sortir de la bouche de ce charmant jeune homme en détresse. Quoique non, pas vraiment en détresse. Arkian l'avait compris directement. Le cri qui s'était échappé de ses lèvres n'avait rien d'un cri de détresse ou de douleur, après tout sa chute n'avait pas été aussi violente. Mais en bon expert de plaisir en tous genres, de joujou sexuel et autres, le gérant compris directement la nature de ce cri de plaisir. Et vue la zone que l'inconnu avait heurter sur le trottoir, ce qui l'avait fait crier ainsi se situait dans son fondement. Par contre, il ne savait pas si c'était un plug ou autres joujoux qui s'installaient normalement dans l'cul des gens.

C'est pour cela que, même quand le jeune homme insinue que la chute est de sa faute, il ne réagit pas vraiment, même il continue d'observer le jeune pervers avec un sourire en coin, amusé. Il l'aide à se relever en lui prenant la main, mais ne lui laisse pas le temps de faire doucement. Il le redresse d'un coup. Arkian étant du genre totalement impudique, sans gêne et exhib, il attire l'homme encore plus contre lui en posant une main sur ses fesses, son doigt cherchant à aller appuyer à l'endroit où le plug devait se trouver. Il vient alors susurrer à l'orielle de l'inconnu.

"J'espère que ce p'tit joujou qui semble t'procurer autour d'plaisir n'a rien abimé à l'intérieur à cause de la chute ? Ce serait vraiment dommage.... Dit moi mon beau, c'est quoi sa taille ? Il est vibrant ? J'adorerais pouvoir glisser ma main dans ton pantalon pour aller jouer dans ton cul avec.. ♥

Se prendre un coup parce qu'il aurait effarouché l'inconnu ? Parce que ça ne se fait pas d'être aussi proche d'un inconnu et de lui parler ainsi ? Rien à foutre, sérieux. Il a envie d'le faire alors il le fait, c'est pas plus compliqué. Après si ça dérange l'autre, qu'il le repousse et puis voila, c'est pas ça qui allait traumatiser le gérant du sextoys. Ce dernier sourit un peu plus.

J'espère que c'est dans mon magasin qu'tu l'as acheté... où alors j'ai d'la concurence ailleurs pt'être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La perversité fait aussi passer le temps - Pv -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» - Me laisserais-tu .. passer du temps avec toi ? -
» 200 questions pour passer le temps
» Sujet terminé
» Passer du temps, dans pour autant se connaître. [Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Spidia :: ♣ En Ville ♣ :: ♠ Rues et Ruelles ♠-