Bienvenue dans ce magnifique pensionnat aux styles anciens et agréables protégé et entouré d'une végétation gardant cet endroit à l'abri des regards indiscrets.
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une promenade amicale [Pv Kurogane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Lun 11 Mar - 13:03


Son étonnement lorsque je m’étais préparé à aller chercher le lubrifiant m’étonna moi-même. Pourquoi était-il surpris ? Je n’avais rien fait de plus que l’attendre à la porte, comme un bon petit toutou. Rien de plus, rien de moins. Mais alors… pourquoi donc é tait-il si surpris ? Je n’avais rien fait de mal ou de un tant soit peu étonnant. Je m’étais simplement préparer à aller magasiner ! Était-ce encore sa peur de dépenser des sous ? Non, j’en doutais. Était-ce parce que je l’accompagnais jusque là ? Ça n’avait aucun sens : j’avais l’argent, pas lui. J’étais donc, d’une certaine manière, obligé d’y aller. J’aurais pu lui donner tout simplement l’argent, mais… Disons que je tenais suffisamment à lui pour ne pas l’envoyer seul chercher un lubrifiant. On ne sait jamais sur qui on peut tomber…

Nous avions donc prit la route vers Pallet Town lorsque-… Je rigole. Nous étions sur le chemin d’un sex-shop à ce que je pouvais voir puisque, selon mes souvenirs, la boutique la plus proche qui offrait du lubrifiant était, justement, un sex-shop. La route fut de courte durée : bientôt, Shôta et moi furent en face de la jolie porte teintée. Comparé à mon cher ami, je n’attendis pas la neige pour entrer et me diriger, comme si c’était une épicerie, dans l’un des rayons.

Alors que Shôta observait les objets, probablement curieux, je tentai de dénicher le lubrifiant pour le p’tit monsieur. Ça m’avait bien fait rire lorsqu’il m’avait annoncé que c’était pour lui. Mais sûrement pas de la façon qu’il croyait : ce que j’avais trouver amusant, c’était le fait qu’il est spécifié comme si j’allais lui en vouloir d’avoir dit ça. Si je ne le connaissais pas, j’aurais tendance à dire qu’il marche sur des œufs en permanence avec moi… Qu’il a peur de moi.

Ce que je ne vis pas, et tant mieux pour lui, c’est un homme au visage doux, voir angélique, venir à la rencontre de Shôta. Même si tout en lui respirait l’innocence, mise à part évidemment sa présence ici, je ne le vis pas d’un bon œil lorsqu’il passa à côté de moi. Je ne l’entendis pas plus démarrer une conversation avec Shôta.

« Vous cherchez quelque chose ? Cela se voit bien que vous n’êtes pas à l’aise ici…, dit l’homme avec un sourire doux, charmeur. »

Il s’approcha d’un peu plus près du blanc, feintant d’observer les godes.

« Vous êtes célibataires ? Fit-il sans aucune gêne. »

Oh oui, il avait énormément de chance de ne pas être tombé sur moi à cet instant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Lun 11 Mar - 20:04

Une fois dans le sex-shop, Shota sourit en voyant son compagnon se diriger directement vers un rayon. Il n'avait pas à être surpris, ce n'était pas étonnant que Kurogane connaisse bien le magasin après tout. Le jouet -et probablement tous les autres- avaient bien été achetés quelque part n'est-ce pas ? Enfin bon... Shota le laissa tranquillment faire, ça irait certainement plus vite si le sdf n'était pas dans ses pattes. Donc le jeune homme se passa le temps en restant près de l'entrée, mais en se mettant à observer les différents articles à portée de vue, curieusement. C'était principalement des godes, qu'il observa sous toutes les coutures jusqu'à ce qu'il sursaute en entendant une voix inconnue s'adresser à lui.

Fronça ses sourcils, le blanc de cheveux glissa ses yeux jusqu'à l'inconnu, surpris qu'on lui parler. Il le détailla des pieds à la tête, toujours avec la même curiosité, mais sans plus. Il gardait un visage neutre alors que ses yeux revenaient à son visage. Ensuite, il désigna le rayon qu'il était en train d'observer, d'un geste de la main.

"Comme vous pouvez le voir... je regarde ceci, par curiosité..."

A la deuxième question, il hésita. Devait-il se concidérer comme quelqu'un de célibataire ? La réponse lui vint bien vite aux lèvres. Non. Parce que à partir du moment où il était tombé amoureux de Kurugane, il n'a plus été libre pour quelqu'un d'autre. Et également parce qu'ainsi, l'inconnu le laisserait en paix ? Kuro allait revenir et ils allaient jouer ensembles, il n'avait pas envie que cette personne le tienne occupé longtemps.

"Non, je ne suis pas célibataire désolé..."

Il détourna ensuite les yeux pour retourner à sa contemplation des jouets, se demandant si ces mots seraient suffisant pour faire partir l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Mar 12 Mar - 10:19

Inutile de spécifier que, la seconde que je m’étais retourné pour lancer un truc à Shôta et que je l’avais vu, mon sang n’avait fait qu’un tour. Non mais, pour qui il se prenait cet imbécile? Il ne m’avait donc pas vu entrer avec mon ami ? Mon ami… J’aurais peut-être dû paraître plus intime. Ainsi, il aurait bien vu qu’il n’était pas libre. Car il ne l’était pas. C’était SON Shôta. Il n’appartenait à personne d’autre que lui. Même si nous ne sortions pas ensemble, j’avais déjà pris le parti qu’il m’appartenait. Je n’avais pas l’intention de le laisser partir. J’aimais sa présence et c’était le premier à ne pas encore s’être enfuis. Et donc… Donc… Il était spécial.

En les voyant discuter, je me rapprochai subtilement, me faufilant derrière une étagère, faisant bien attention de ne pas être remarquer. Ainsi, je pourrais les entendre et, même, les voir. S’il se passait quelque chose, je n’aurais qu’à sortir de ma cachette et sortir les crocs. Par contre, je me promis que, si Shôta s’entendait bien avec l’homme, je n’interviendrais pas. Je lui avais causé suffisamment de problèmes comme ça… Simplement pour dire : s’il prenait sa pression, je suis certain qu’il ferait de l’hypertension par ma faute. Cette idée me fit sourire tristement. Je n’étais peut-être pas fait pour lui…

Mais pourquoi voudrais-je être fait pour lui, d’abord? Après tout, on n’envisageait pas d’être ensemble ! Je n’envisageais pas d’être avec lui… Mais d’abord, pourquoi alors je le voulais que pour moi? Pourquoi la simple idée de le voir partir avec un autre me faisait mal? Je me laissai glisser jusqu’au sol, confus. C’était quoi la définition d’aimer ? Apprécier la présence de quelqu’un, penser tout le temps à cette personne, vouloir changer pour elle… Vouloir la toucher, aller plus loin avec elle, vouloir sentir sa peau contre la sienne, se plonger dans son regard pour ne plus en sortir…

Oh mon dieu. Je suis amoureux de Shôta. Je posai une main sur ma grande bouche pour éviter de parler ou de faire un quelconque son qui pourrait me trahir. Je n’avais même pas écouté leur conversation, trop abasourdi par la soudaine révélation choc. Lorsque je me retournai pour les contempler, je vis qu’ils avaient changé de position.

En effet, à ce moment, le rouquin, pas démonté pour deux sous par la réponse négative, s’était rapproché jusqu’à coincé Shôta contre le mur.

« En fait, que tu sois ou non avec quelqu’un ne me dérange guère… Si tu vois ce que je veux dire…

-Moi, si.»

Je m’étais entre temps relevé et j’avançais d’un pas déterminé vers leur position. Mon regard était plus que noir et, je crois même qu’il aurait tué s’il en avait eu le pouvoir. Ma voix était froide, de quoi donner des frissons dans le dos. J’étais en colère, extrêmement furieux. De quel droit osait-il approcher et toucher MON Shôta ?

Alors que je le voyais se reculer pour me faire face, je lui empoignais les deux poignets et le plaquai contre l’étagère : j’allais lui montrer, moi, c’était quoi un vrai placage. Nos nez se frôlaient presque et quelques objets étaient tombés sur le sol.

« Tu dois vraiment être idiot pour avoir osé toucher MON copain…. Ou suicidaire. »

Je lançai un regard à Shôta, une étincelle particulière brillant lorsque je rencontrai son regard. Oui, j’étais franc. Je n’avais pas menti, il pouvait interpréter le ‘’copain’’ comme une réponse directe à ses sentiments.

Lorsque mon regard se retourna sur l’homme, je serrai ses poignets.

« Préparé à mourir? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Mar 12 Mar - 11:32

Shota fronça un peu plus ses sourcil en voyant l'inconnu se rapprocher de lui. Bordel, mais qu'est-ce qu'il faisait au juste ? Trop proche.. trop envahissant...trop.... trop là... il bouffait l'oxygène du sdf. Il lui bouffait son espace vitale, ça le mettait fort mal à l'aise. Shota n'aimait pas être proche physiquement de quelqu'un, il avait horreur de ça, ça le stressait, ça l'angoissait même. Sauf lorsque c'était Kurogane... il était un cas spécial, à part, il était celui que Shota aimait. Hors, l'inconnu face à lui était un intru.. beaucoup trop intrusif. Le fait que Shota ne soit pas célibataire ne semblait pas l'arrêter, bien au contraire. Shota se mordilla la lèvre inférieure, se demandant ce qu'il allait bien pouvoir faire pour se tirer de ce mauvais pas.

Il plissa les yeux et soupira lorsque le jeune inconnu le plaqua pratiquement contre un mur, le coinçant contre ce dernier. Shota n'était vraiment pas fort physiquement, il savait qu'il ne ferait pas le poids si jamais ils en arrivaient aux mains. Car oui, le jeune sdf ne comptait pas se laisser faire. Il n'était pas libre et n'avait aucune envie de subir la drague lourde de ce chiant ! Il réfléchissait à un moyen de se tirer de là, espérant que Kurogane était dans les parages... pour l'aider, si ça tournait en bagarre. L'inconnu semblait être de ceux qui n'acceptent pas les refus. Lorsque l'inconnu lui dit que ça ne le dérangeait pas qu'il soit pris, Shota le fusilla du regard et s'apprêta à lui répondre sèchement que lui, ça le dérangeait fortement de se faire draguer par un clochard comme lui, mais il fut arrêté par la voix de Kurogane.

Shota ne pouvait pas reculer, déjà acculé contre un mur, mais s'il avait pu, il l'aurait fait. Déjà parce que, étrangement, Kurogane semblait être en colère, d'extrême mauvaise humeur qui vous donnait envie de ne pas se retrouver dans son chemin. Mais également parce que grâce à lui, Shota était enfin libre de la présence de l'indésirable. Il soupira de soulagement, déstressant d'un seul coup. Cependant, il était surpris de la réaction de Kurogane. Voulait-il faire bonne figure en l'aidant ? Non, Shota savait bien que Kuro ne ferait rien juste pour faire bonne figure, c'est qu'il avait réellement envie de l'aider. Ca gonfla son coeur d'une joie qu'il ne parvenait pas à réfrener.

Cependant, le jeune homme se figea lorsqu'il entendit Kurogane dire à haute voix "MON copain". Ses yeux s'étaient agrandis de surpris, il en avait même oublié de respirer. Il voulait y croire... que ça pouvait être vrai... mais son instinct de préservation lui disait que non, il ne fallait pas croire à cela, c'était certainement une ruse pour faire croire à l'autre qu'ils étaient vraiment ensemble, pour qu'il les laisse tranquille. Oui, ça devait être ça... mais d'un autre côté Shota ne pouvait s'empêcher d'espérer. Ce n'est que lorsqu'il croisa le regard de Kurogane qu'il comprit que ce n'était pas juste une ruse. C'était vrai. Les yeux sincère de Kurogane n'avait rencontrés que la surprise dans les yeux de Shota, surprise et joie mêlés, c'était assezz dur à déterminer. Le jeune sdf lui-même ne savait que ressentir, perdu, déboussolé par la joie qu'il ressentait.

Il n'entendit même pas son compagnon demander à l'autre s'il était prêt à mourir. Qu'ils se battent là, en plein milieu du magasin ? Shota n'en avait strictement rien à faire, il était sur son petit nuage et rien ne pourrait le faire redescendre. Il était heureux. Kurogane lui avait sous entendu qu'il l'aimait ? Qu'il voulait qu'ils sortent ensemble ? En tous les cas, c'était quelque chose dans ce goût-là. Il les observait, toujours sur son petit nuage, un sourire aux lèvres. Kurogane n'avait visiblement pas supporté que Shota se fasse draguer. Donc d'un côté, le sdf remerciait le suicidaire qui lui avait fait ouvrir les yeux, et il ne comptait absolument pas l'empêcher de lui régler son compte, pour qu'il se défoule. Cependant, il fronça les sourcils lorsqu'il entendit des voix se rapprocher d'eux. Le responsable du magasin qui avait entendu l'agitation. Il s'approcha d'eux, avec une mine sévère.

"S'il vous plait, pas de bagarre dans l'enceinte du magasin... veuillez régler vos comptes ailleurs qu'ici, réglez vos acchats si vous en avez, et sortez..."

Shota fronça les sourcils, quittant alors le mur pour se rapprocher de SON homme désormais, enfin il l'espérait. Il l'avisa du regard Kurogane, ne sachant pas très bien ce qu'il allait faire. Mais une chose était sûre, il le suivrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Mar 12 Mar - 13:27


Ah, si l’autre abruti ne s’était pas ramené, il était certain que je le défigurais sur place. Je suis extrêmement possessif : Shôta devra s’y contraindre. Mais bon, à avoir vu son expression lorsque je l’avais déclaré comme mon copain, je crois qu’il était prêt à accepter cette partie de moi. De toute manière, il n’aime pas les contacts humains. C’est donc un point de plus pour moi… J’allais faire en sorte qu’aucun autre ne puisse le toucher à l’avenir, quitte à ne plus le lâcher d’une semelle. J’allais aussi le marquer mien jusque dans sa chair. Personne ne pourra plus jamais le toucher et lui faire ressentir ce que j’allais lui faire vivre…

« T’es sauvé par le gong…, grognais-je en lâchant brusquement l’homme et m’écartant. »

C’était bien la dernière fois que je mettais les pieds dans ce magasin ! La prochaine fois, j’irai voir l’autre vendeur bizarre. Au moins, lui, il ne semble pas intéressé par les plus jeunes comme moi et Shôta. J’aurais donc la paix pour magasiner avec MON homme. Je regardai le pot que j’avais dans les mains, puis sortit mon portefeuille pour lui foutre dans les mains un peu plus que le prix indiqué.

« Gardes la monnaie…»

Je pris la main de Shôta et le tira vers la sortie, lançant un dernier regard meurtrier à l’homme qui avait osé toucher mon petit ami. Si je le revoyais, il était définitivement mort. Ce n’est qu’après un bon bout de chemin de fait que je fus de nouveau parlable et, ainsi, je ralentis l’allure.

« J’ai horreur de ces fumiers… J’te jure que si un autre te touche, je lui refais l’portrait dans la seconde. »

Je m’arrêtai pour lui faire face. Lui, il avait osé me dire en plein face qu’il m’aimait. Je lui devais au moins quelques explications. Ne serait-ce que par respect pour ses sentiments. Je passai ma main dans me cheveux, butant sur mes mots. Mes yeux cherchaient de droite à gauche une façon de lui dire ce que je ressentais pour lui. Au final, je pus enfin dire ceci :

« Tu n’as pas rêvé. Je… Je t’aime, Shôta. Je veux être en couple avec toi, tu-tu veux bien ? »

Je souris un peu, mes joues s’échauffant à cette déclaration qui ne me ressemblait pas. Je baissai un peu le regard, serrant sa main dans la mienne un peu plus fort.

« Je t’avais bien dit que je t’aurais, non ? Le loup a eu sa brebis… Ou peut-être est-ce la brebis qui a eu le grand méchant loup ? »

Je levai un regard brillant vers lui, ne sachant pas comment réagir. Je tentai un petit sourire timide : habituellement, ça fonctionnait pour diminuer le stress dans une situation comme celle-ci. Or, ça ne fonctionnait pas tant que ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Mar 12 Mar - 23:51

Shota ne dit rien lorsqu'il vit son compagnon relâché le parasite. Si Kurogane avait choisi de poursuivre le combat, Shota l'aurait laissé faire, conscient que ça lui faisait du bien. Mais puisque Kuro décidait d'écouter le gérant du magasin, Shota le suivit. Il ne dit cependant pas un mot, préférant laisser SON homme se calmer. Il lui laissait un peu de calme et de silence, alors qu'ils s'extirpaient du magasin avec leur commission. Ils pourraient jouer sans problème ce soir et, qui sait, aller plus loin ? Shota s'en fichait qu'il le fasse ou pas, tant qu'il restait avec son compagnon, maintenant qu'il connaissait ses sentiments, il attendrait le temps qu'il faudrait, il n'y avait pas de soucis là-dessus, mais ce qui était certain, c'est qu'il ne lâcherait pas Kurogane de si tôt, hos de question !

Il serra ses doigts autour de ceux de son compagnon lorsque celui-ci lui pris la main, et il le suivit dans la ruelle, gardant son sourire accroché aux lèvres. Il était vraiment heureux, alors rien ne pourrait le lui enlever. Il sursauta légèrement lorsque la voix de son compagnon le tira de ses songes, et Shota glissa son regard vers son homme. Son sourire s'agrandit lorsque Kuro lui jure qu'il ne laissera plus jamais personne le toucher. Le sdf hoche la tête, étreignant un peu plus fort ses doigts avant de prendre la parole à son tour, lui expliquant son ressentit sur le sujet.

"J'espère bien que tu ne laisseras plus personne me toucher.. je n'aime pas le contact avec les autres.. le rapprochement physique... ça me paralyse, ça me dégoute, ça me met mal à l'aise...."

Un soupire et un frisson d'horreur lui échappe, avant qu'il ne se reprenne.

"Mais avec toi c'est différent... ton contact je l'espère, je le cherche, je l'apprécie... t'es le seul que j'ai envie qu'il me touche...parce que je t'aime"

Oui, Shota avait une certaine facilité à dire ses sentiments, parce qu'ils étaient vrais, qu'il était honnête, et que ça lui venait spontanément aux lèvres. Il s'arrêta brusquement lorsque son compagnon fit de même, pour se placer en face de lui. Shota plongea alors le regard dans le sien, un peu surpris. Mais les mots qui suivent le rassure et le font sourire à nouveau. A la question de savoir si Shota voulait être en couple avec lui, ou pas, le sdf se rapprocha de Kurogane, blottissant son corps contre le sien en venant déposer un baiser au coin de ses lèvres, murmurant pour qu'il puisse entendre sa réponse.

"A ton avis ? Bien sûr que j'en ai envie... je suis heureux de ça"

Lorsque Kurogane lui parle de loup et de brebis, Shota ne peut s'empêcher de laisser éhapper un léger rire, laissant ses lèvres se promener sur la gorge de Kuogane, l'effleurant.

"Je ne sais pas qui est le loup ou la brebis... je pense que la plupart du temps, tu es le dominant, donc le loup... mais j'adore quand tu t'ouvres comme tu es en train de le faire, rougissant... dans ces moments-là c'est moi le loup... mais je n'en profiterais jamais... j'en profite parce que je sais que c'est rare..."

Reste contre lui, avant de prendre le sachet avec le lubrifiant.

"Je suis heureux de t'avoir entendu le dire... merci"

Il savait que ce n'était pas quelque chose de facile pour lui. Il lui demande ensuite, coquin.

"Alors, c'est toujours prévu au programme le lubrifiant ?"

Il prend un air innocent, en lui demandant cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Mer 13 Mar - 10:04

Lorsqu’il me fit part sur son dégoût d’être toucher par quelqu’un, mise à part moi, je ne pus m’empêcher de sourire, aux anges. J’étais donc le seul à pouvoir le toucher ? Je ne demandais pas mieux ! Quant à sa déclaration sur mon toucher, je ne pus que me sentir fier et honoré. S’il cherchait mes touchés, c’est qu’il cherchait autre chose par la même occasion, n’est-ce pas? Puisque nous étions désormais quelque chose comme ensemble, l’interdiction de coucher avec lui était levé. Je pouvais désormais faire n’importe quoi, plus de limite. Enfin, n’importe quoi… Tout ce qui ne risquait pas de le blesser, évidemment.

Une fois ma question posée –simple formalité, je savais déjà qu’il accepterait-, je le vis venir se blottir contre mon torse ferme, ses lèvres venant se poser brièvement à la commissure de mes lèvres. Je dû me faire violence pour ne pas l’embrasser tout simplement vu qu’il semblait vouloir parler. Je passai donc seulement mes bras autours de sa taille, le tenant fermement contre moi. J’avais bien dit que j’étais possessif, non? Je l’écoutai attentivement, un petit sourire fleurissant sur mes lèvres à ses mots. Lorsqu’il se mit à rire, suite à mes propos sur le loup et la brebis, je retrouvai un peu de mon assurance. Cependant, son souffle chaud se promenant dans mon cou était suffisant pour me déconcentrer.

Sa version sur le loup et la brebis me plaisait bien, même si depuis le début de notre rencontre j’avais plus l’impression que c’était lui qui me contrôlait, qui me retenait. Depuis le début, il était celui qui m’empêchait de faire des bêtises –ou me punissaient lorsque j’en faisais. En fait, même s’il était celui qui m’avait déclaré ses sentiments en premier, j’avais l’impression qu’en fait, celui qui courait après l’autre, c’était moi. C’était moi qui ne voulais pas le lâcher depuis le début, moi qui ne voulais pas être en mauvaise entente…

« Oui, eh bien, ça va rester rare, hein… C’est déjà assez gênant comme ça….»

Lorsqu’il me remercia de lui avoir dit que je l’aimais, je souris en détournant le regard, le rouge aux joues.

«M’remercie pas…»

Ce n’est que lorsqu’il me demanda si on avait encore besoin du lubrifiant que je me rendis compte que je ne l’avais plus dans les mains. Étonné, je le vis dans les siennes. Tien, quand est-ce qu’il me l’avait piqué? Je penchai un peu la tête sur le côté, puis me repris rapidement.

« Évidemment… Mais pas pour le jouet, je veux aller plus loin…»

Maintenant qu’on est ensemble, on peut désormais se faire l’amour, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Mer 13 Mar - 12:04

Le jeune homme sourit un peu plus lorsque son compagnon lui dit que ça resterait rare. Evidemment, Shota était déjà au courant de cela. Il se doutait bien que révéler ses sentiments ainsi, à coeur ouvert, ce n'était pas le genre, pas le fort de Kurogane. Il commençait à bien le connaître quand même. Gênant hein... oui, ça aussi il s'en doutait, ça lui ressemblait si bien d'être gêné par ce genre de chose. Donc il décide de le rassurer, étreignant un peu plus fort sa main.

"Ne t'inquiète pas, je le sais très bien que ça sera rare de t'entendre me déclarer tes sentiments ainsi... et c'est justement pour ça que j'en profite maintenant. Ca ne me gêne pas."

Non, ça ne le gênait pas. Son compagnon était ainsi, et ça avat un côté mignon il fallait bien l'avouer. Ca lui plaisait. C'était tout simplement lui, et puis du moment qu'il lui avait dit une fois, c'était déjà suffisant. Lorsqu'il lui dit de qu'il n'y avait pas besoin de le remercier, Shota lui sourit tout simplement. Si. Sachant très bien que ce n'était pas facile pour lui d'exprimer ses sentiments, Shota avait tenu à le remercier de l'avoir tout de même fait pour lui. Mais ça, il ne le dit pas à haute voix, il le laissa tranquille, lui souriant tout simplement.
Il revinrent ensuite sur le sujet du lubrifiant. Lorsque le sdf entendit son compagnon lui dit qu'il voulait aller plus loin à présent, pas seulement joué, Shota le fixa tout d'abord avec sérieux. Et ensuite, il lui sourit doucement.

"Pas de soucis.. j'aimerais vraiment que tu me fasses tiens... rien ne nous empêche de faire les deux. J'ai hâte de t'appartenir."

Il vient lui reprendre la main, étreignant doucement ses doigts avant de l'entraîner à sa suite, reprenant le chemin de l'appartement, le sachet avec le lubrifiant dans son autre mains. Oui, il avait hâte de lui appartenir totalement, et du contraire aussi, qu'il ne soit qu'à lui. Il le tire ensuite vers l'appartement, marchant d'un pas rapide. Une fois devant l'immeuble, il sourit en décidant de perndre les escaliers jusqu'à la porte de l'appartement, le laissant ouvrir et refermant la porte. Une fois à l'intérieur, il se tourne vers son compagnon, soudainement un peu plus gêné, les joues rouges. Oui, il avvait hâte... mais ça ne l'empêchait pas d'être timide.

"Euh... et bien... on est arrivé..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Jeu 14 Mar - 10:05

Je ne pus qu’hocher la tête lorsque Shôta me dit simplement, en d’autres mots, qu’il n’était pas surpris que je m’ouvre rarement et que ça ne le dérangeait pas tant que ça. Bon, je comprenais : pas besoin de lui dire vingt fois par semaine que je l’aime : je crois qu’une fois suffit. Et puis, il devra faire avec. Je lui ai dit, mais je ne crois pas le redire de si tôt… Ce n’est peut-être pas gênant pour lui, mais pour moi, si. Premièrement, parce que je n’y étais pas habitué et que j’avais toujours eu horreur d’être trop près d’une personne. Selon moi, avoir des sentiments pour quelqu’un était une faiblesse. Avoir à protéger cette personne, à toujours la surveiller, à être comme elle veut et pas autrement, faire ci, faire ça…Bref, selon moi, une vraie perte de temps. Mais pour Shôta, je veux bien essayer.

Inutile de dire que je fus extrêmement mal à l’aise lorsqu’il me regarda avec sérieux après que je lui ai fait part de ma décision de ne pas utiliser le jouet, mais de le faire tout simplement. J’étais aussi très surpris qu’il n’accepte pas de suite. Il m’avait pourtant semblé réellement désireux de le faire… Il y avait il un problème? À son sourire, je me calmai légèrement, hochant la tête lorsqu’il me dit qu’il avait réellement hâte d’être mien. Je ne compris cependant pas le sens de ‘’faire les deux’’, mais ne cherchai pas plus loin.

Je fus ensuite entraîner vers notre appartement, sans chance de placer un mot. Mais bon, je n’avais pas envie de dire quoique ce soit non plus, alors ça me branchait bien. Seulement, une fois rendu, la pression nous retomba au même moment sur les épaules. C’était bien beau le dire, mais le faire…C’était autre chose. N’ayant pas lâché sa main, je la serrai doucement.

« La chambre…»

Je le tirai à ma suite, lui offrant un petit sourire rassurant. J’allais prendre les rennes, comme je l’avais toujours fait. L’inverse ne s’était jamais passé : je ne laissais jamais personne me toucher là. Dans un sens, j’étais vierge de ce côté. Ou à peu près… J’ouvris la porte de la chambre, puis la refermai derrière moi. Je ne pris même pas la peine d’ouvrir les lumières que je m’étais jeté sur lui, l’embrassant à pleine bouche. J’avais envie de lui, et pas qu’un peu.

Alors que mes mains se faufilaient sous son haut, je poussais pour le faire reculer jusqu’au lit dans l’intention de le faire tomber et grimper sur lui, à quatre pattes. Les préservatifs étaient toujours dans le tiroir, si je me souvenais bien. Donc, à porter de main. On allait sûrement en avoir besoin si je continuais les choses ainsi et qu’il ne m’arrêtait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Jeu 14 Mar - 22:23

Shota essayais de faire ce qu'il pouvait pour que son compagnon n'ait pas l'impression de devoir se contraindre à quoique ce soit. Il ne voulait pas qu'il se sente obligé, qu'il pense qu'il soit obligé de faire quelque chose, non. Shota voulait simplement qu'il soit lui-même, c'est tout. Une relation n'était pas basée sur des contraintes, Shota ne le voyait pas comme ça. Sauf peut-être pour la drogue, mais c'était pour sa santé. Il ne dit pourtant rien à haute voix, ne désirant pas l'ennuyer avec cela. Il resta donc silencieux le reste du trajet jusqu'à l'appartement, gardant juste sa main dans la sienne. Une dois à l'appartement, ce n'est nullement la pression qui retombe sur ses épaules, c'est juste de la timidité. Si, il a envie que Kurogane le fasse sien, sans aucune hésitation. Mais il est timide, tout simplement. Aussi est-il heureux lorsque son partenaire fait la démarche de le tirer jusqu'à la chambre. Le jeune sdf l'y suit avec un petit sourire.

Lorsque son compagnon se jette sur lui pour lui prendre la bouche sans plus de cérémonie, Shota à le réflexe de passer ses bras autour de Kuro, fermant les yeux pour prolonger le baiser avec la même intensité. Il frissonne en sentant les mains de son homme sous son haut, les siennes venant spontanément s'accrocher à son cou. Il émet un petit cri de surprise en se retrouvant poussé vers le lit, mais il s'y allonge docilement, gardant les bras autour du cou de Kurogane pour l'attirer avec lui. Il vient délicatement passer ses jambes autour des hanches du drogué, cherchant à l'attirer un peu plus contre lui. Il était aux anges, de l'avoir ainsi près de lui, de pouvoir l'embrasser ardemment comme il était en train de le faire. Il abandonna finalement ses lèvres pour faire glisser les siennes dans le cou de Kuro, lui baisant et mordillant délicatement la peau, alors que ses mains se faufilent sous son haut pour lui caresser la peau du dos. Finalement, il s'éloigne un peu et cherche à faire passer le haut de son compagnon par dessus sa tête pour le lui enlever, admirant son torse et le caressant du bout des doigts, effleurant ses tétons en le dévorant du regard.

"Tu es beau tu le sais ?"

Sa timidité de tout à l'heure semblait s'être évaporée.

[Désolée, c'est court, mais comme le rp est, pour le moment ,ciblé sur l'acte, j'ai plus de mal à bien décrire :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Ven 15 Mar - 15:36

La pression, si Shôta ne la ressentait pas, ce n’était pas du tout mon cas. Elle était partout : sur mes épaules, sur ma tête, sur mon cœur… Trop de questions, pas assez de réponses. Je sais, dans un temps comme celui-ci, on n’est pas supposer se questionner, mais agir. Or, ça m’est impossible. Ce qui est différent de mes autres fois où je ne réfléchissais jamais à la porté de mes actes. Mais là… Et si je ne faisais pas ça comme le devrait un bon amant amoureux ? Et si j’étais trop violent ? Et si je n’étais pas suffisamment… bon ? Et si je foirais tout ? C’était tellement mon genre après tout…

Ahh… Bon, il fallait avancer. J’avais un Shôta gêné à mes côtés : je devais prendre les rennes coûte que coûte… Je l’avais donc tiré jusqu’à mon lit, le plaquant sur les couvertures alors qu’il prenait peu à peu de l’assurance, rendant mon baiser avec une certaine fougue, ses jambes autours de mes hanches. Mes mains se promenaient sur sa peau, glissant sans s’attarder aux cicatrices ou autres blessures, s’amusant de la douceur de cette peau qui serait mienne. Je sentais ses mains dans mon dos, caressantes, douces. Je l’aidai à m’enlever mon haut, le lançant à quelque part entre deux bouteilles de bière. Une fois torse nue, je lui laissai un moment pour m’observer, admirant sans doute les muscles que j’avais acquis grâce au combat.

Alors que j’allais prendre la parole, amusé, je sentis ses doigts frôlés mes boutons de chair. Je frissonnai à ce contact, ne bougeant cependant pas d’un millimètre alors qu’il me disait me trouver beau. Je souris un peu, mais il ne put voir le genre de sourire qui avait fleurit sur mes lèvres avec le peu de lumière.

« J’ai rien d’extraordinaire… T’sais… Mais je suis content de savoir que tu aimes le corps qui va te faire crier… »

J’y allais peut-être un peu fort ? Bah, peu importe. Il devait s’y être préparé mentalement, non ? Mes mains descendirent sur son torse, prenant le tissu gênant pour lui enlever délicatement, puis le jeter un peu plus loin. À la seconde prêt qu’il n’avait plus son haut, mes lèvres vinrent prendre place sur ses tétons, venant tantôt les aspirer, tantôt les mordiller. Alors que sa bouche s’occupait du haut, ses mains redescendaient plus bas, s’amusant à frôler l’entrejambe de son amant sans y toucher. Il allait réellement y goûter…


[T'inquiète, moi aussi lol ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Dim 17 Mar - 3:48

Shota n'allait pas aussi loin, il ne se posait pas de question, il ne s'inquiétait pas. Pour lui, tout coulait de source. Il allait le faire avec la personne qu'il aimait, avec Kurogane, il en avait tellement envie... donc ça ne pouvait être que bien, et il savait également qu'à trop s'inquiéter il risquerait de tout gâcher, donc il se lançait, sans se poser de question, et il se laissait aller dans les bras de son hommes, se fondant dans l'instant présent, y allant à l'instinct. Une fois coucher sur le lit, le sdf ne peut s'empêchr d'admirer la peau de son compagnon, son corps... le caressant doucement alors que lui-même frissonne sous les doigts de son homme. Il adorait ce moment. Lorsque Kurogane lui dit ne rien avoir de spécial, il lève les yeux au ciel, pinçant ses tétons*

"Arrête.. tu es parfait pour moi...et j'ai hâte que tu me fasses crier, j'espère t'entendre aussi."

Après tout, il voulait que son compagnon ressente également du plaisir, évidemment. Shota délaissa finalement la peau de son homme lorsque ce dernier le débarrassa de son haut, venant directement titiller ses tétons avec la bouche. Le jeune sdf se cambre légèrement, ses tétons se dressant et durcissant sous la langue de Kurogane. Lorsque ce dernier efffleura son entre-jambe, il put se rendre compte que Shota était déjà dur dans son pantalon. Il se frotta contre la main de Kuro en gémissant doucement. Il s'écarta ensuite brusquement de lui, se relevant du lit pour se déshabiller lentement, laissant à Kurogane le temps de voir chaque partie de son corps, ses muscles roulant sous sa peau fine et blanche ,ses quelques cicatrices... il retourna ensuite chercher le lubrifiant et le jouet, avant de revenir sur le lit, se collant à son homme en revenant chercher ses lèvres.

"Alors mon ange.. on commence par quoi ? J'ai sérieusement envie de toi..."

Souffle-t-il à ses lèvres en cherchant à lui déboutonner le pantalon pour le lui enlever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Lun 18 Mar - 13:22

En le sentant me pincer, je me cambrai automatiquement, ultra sensible de ce côté. Je tentai tout de même de garder une expression plus ou moins neutre : s’il venait à savoir que cette partie de mon corps était la plus érogène, j’étais fichu. Je ne voulais pas perdre le contrôle, me laisser aller. Mon but était de lui procurer le plus de plaisir possible, posant le mien de côté à cet effet. Je voulais réellement qu’il apprécie ce que j’avais a lui donner… Je voulais vraiment qu’il soit heureux. Je voulais que notre relation s’épanouisse bien et qu’il garde toujours en souvenir ce moment entre nous, même s’il venait à ne plus m’aimer. Moi, cependant, je l’aimerai toujours. Lorsque je donne mon cœur à quelqu’un ou pour quelque chose, c’est pour l’éternité. Quitte à me détruire par la suite.


Je ris légèrement lorsqu’il me dit que j’étais parfait à ses yeux et qu’il avait hâte que je lui donne le plaisir promis, mais je grimaçai subtilement lorsqu’il ajouta qu’il  voulait aussi m’entendre. Il serrait déçu : je ne suis pas du genre à afficher mon plaisir… Quelques gémissements et halètements par ci, c’était pas mal le maximum que je donnais.


Après m’être occupé convenablement de son torse, je m’étais attaqué à jouer avec son entrejambe, ne faisant que l’effleurer doucement, le laissant bouger du bassin pour avoir plus. Intérieurement comme extérieurement, je souriais, amusé par ses réactions. Non, je ne me moquais pas de lui : j’appréciais ce que je voyais et le démontrait clairement. Sous mes doigts, je sentais que mes attouchements n’étaient pas inutiles : il était plutôt dur. J’avais bien hâte d’y poser les lèvres…


Soudainement, sans aucune raison, il s’écarta de moi et se leva. Abasourdi, je l’observai faire, me demandant si j’avais fait quelque chose de mal. Or, en le voyant se déshabiller, je compris se qu’il voulait faire. Mon menton appuyé sur la paume de ma main, je le scrutai attentivement, me léchant les lèvres en observant sa peau qui, même de loin, me semblait aussi douce que le velours. Bientôt, il serait mien. Totalement et seulement mien.


Lorsqu’il revint m’embrasser, le lubrifiant et le jouet dans les mains, je posai ma main sur le god en l’observant dans les yeux. On n’avait pas besoin de ça…À ses mots, je souris un peu, touché par le surnom. Je le laissais s’attaquer à mon pantalon sans daigner l’aider, amusé.


« Je crois pas qu’on a besoin du god pour s’amuser, mon cœur… Moi aussi, j’en ai un, tu sais… Je préfèrerais l’utiliser, celui-là…»


Comme pour appuyer mes dires, je pose une main sur la sienne, sur mon entrejambe pas mal déjà durcit. Je lui prit délicatement l’objet des mains, puis le laissai tomber sur le côté du lit alors que je le renversais de nouveau sur les couvertures, le chevauchant. Mes mains voyagèrent sur la longueur de son corps, caressant ses flancs, embrassant son cou.


« Tu as oublié les préservatifs…»


Lui dis-je doucement en pointant du menton la table de chevet.


[J’ai de moins en moins de temps et cette semaine c’est pire avec la multitude d’examens : mais je vais faire de mon mieux pour te répondre. Par contre, je ne garantis pas de le faire la journée suivante :S ]


  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Mar 19 Mar - 1:27

[Pas de soucis, fait à ton aise ^^ irl avant tout ^^]

Shota était soulagé. Oui oui, soulagé. Le surnom de "Mon ange" lui était venu spontanément aux lèvres, sans même qu'il y pense ou ne puisse le retenir de franchir la barrière de sa bouche. Il avait craint que ça ne soit trop pour Kurogane, qu'il n'apprécie pas les surnoms, comme c'était le cas il y a peu, lorsqu'ils étaient revenu de la forêt. Alors il avait été soulagé de le voir sourire en entendant le surnom, et de ne pas le voir le réprimander pour ça. Et le sdf sourit d'autant plus lorsque son compagnon lui retourna un sourire également.. c'était... c'était très doux à ses oreilles, il adorait cela. Il avait cependant froncé les sourcils en le voyant prendre le gode pour le délaisser et le mettre à côté du lit. Shota pencha légèrement la tête sur le côté, avant de sourire légèrement.

"Je pensais que tu voudrais également jouer avec celui-ci, comme c'était initialement prévu... mais j'adorerais jouer plutôt avec ton gode... "

Dit-il en venant poser la main sur ce dernier pour le presser doucement et en apprécier la mesure, même s'il l'avait déjà vu lors du dernier trip de Kuro. C'est avec plaisir que Shota se laissa coucher sur le lit, passant ses bras autour de Kuro en penchant la tête sur le côté pour lui laisser le libre accès à sa gorge, frissonnant sous ses lèvres et ses doigts. Il laissa une main remonter jusqu'à la chevelure de son homme, glissant ses doigts dedans en se frottant contre le corps de son partenaire, avec une envie visible. Il laissa ensuite ses mains glisse le long du corps de son homme, effleurant ses flancs avant de venir caresser ses cuisses, de chaque côté de son corps. Il grogna lorsqu'il arrêta ses baisers pour lui parler des préservatifs. Shota rouvrit alors les yeux pour observer son homme, puis le tirer où se trouvait les objets du délits, avant de hocher la tête. Oui... il valait mieux être sûr. Shota n'avait jamais eu les moyens de faire un test, et avec ce qui lui était arrivé dans la rue, il valait mieux être prudent. Il le relâcha alors, restant tranquillement couché en le regardant dans les yeux.

"Va les chercher... mais reviens vite, j'ai froid sans toi ♥"

Il sourit, amusé, avant de se décider à l’appâter pendant qu'il est parti chercher ce qu'il leur faut. Il continue de le fixer, les yeux voilés par le désir, parfaitement nu. En s'assurant de capter l'attention de son homme, il laisse sa main vagabonder sur sa propre peau, s'effleurant ses tétons qui se dressèrent une nouvelle fois. Shota laissa ses doigts glisser vers son ventre, contournant lentement son nombril avant de venir effleurer son membre. Après quelques effleurement, il se prit lentement en main, commençant à aller et venir sur la tige dressée en titillant le gland à l'aide de son pouce. Il écarta lentement et impudiquement ses cuisses, se caressant les bourses de l'autre main, laissant entendre un gémissement langoureux. Tout cela était destiné à exciter son homme, pour le plaisir de ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Ven 22 Mar - 10:34

À ses mots, je ne pus que sourire, amusé, même si je devais avouer que c’était plutôt gênant la façon dont il avait formulé sa phrase. Enfin, au moins, il avait accepté ma requête d’utilise du réel plutôt qu’un jouet. Après tout, les sensations étaient naturellement pas les même selon la façon d’avoir des relations sexuelles. Et… je voulais le faire mien. Complètement mien. Ce n’est sûrement pas avec un gode que j’y arriverai, cela dit. Je voulais le marquer de ma chair et non d’un plastique quelconque. De plus, je voulais réellement sentir le plaisir de prendre la personne que j’aime. Je crois que pour lui aussi, c’était le cas. Lui aussi devait vouloir le faire avec la personne aimée. Moi, à l’occurrence. Le gode était donc pour une autre fois…

Une fois plaqué contre lui, le tenant fermement contre le matelas, je m’étais attelé à lui dévorer le cou, n’oubliant aucun petit millimètre. Les caresses que mon homme me prodiguaient me faisait complètement perdre tête : c’était à la fois si bons et si enivrants… Je n’avais jamais ressenti ça auparavant et, pourtant, j’en avais eu des échanges sexuels dans ma vie ! Mais avec lui… C’était différent. Un simple frôlement faisait réagir mon corps au quart de tour et, par conséquence, mon cœur. J’espère qu’il avait apprécié, plutôt, ce qu’il avait touché : il m’avait prit en main comme pour me mesurer, chose extrêmement embarrassante.

Je dus par contre nous arrêter pour aller chercher les préservatifs. Même si j’avais passé tous les tests et que j’étais complètement saint, ce n’était sûrement pas la même chose pour mon amant. Il avait vécu dans la rue et n’avait fort probablement jamais passé de test pour ce genre de maladie. En fait, je me demandais s’il avait seulement passé de tests médicaux. À sa réponse, je posai seulement un baiser léger sur ses lèvres avant de le quitter. Je sentais son regard sur moi pendant que je me dirigeais vers le petit bureau pour prendre le nécessaire.

Alors que j’avais en main ce dont j’avais besoin, je me retournai et tombai sur une vision plus qu’alléchante de mon chéri. Incapable de détourner le regard du spectacle érotique qu’il m’offrait, je ne pus que l’observer, les yeux embués par un désir grandissant. J’allais lui sauter dessus. Ma verge était complètement dressée et dure : je n’avais jamais atteint un tel point d’excitation pour une simple vue. Je m’approchai lentement du lit, gardant le regard rivé sur lui, en particulier sur ses mains, puis son visage.

Je rembarquai sur le lit, sur lui, puis ôtai ses mains pour venir moi-même continuer le travail, soupesant d’une main ses bourses, faisant des mouvements de pompes sur le long membre érigée. Les préservatifs reposaient contre ma cuisse alors que je revenais embrasser mon homme, frottant mon corps contre le sien. Lorsque je lâchai ses lèvres, ce ne fut que pour lui murmurer, ma voix rendue très rauque :

« Je te veux maintenant… »

Je lançai un regard bref vers les préservatifs, l’incitant à me l’enfiler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Lun 25 Mar - 1:44

Tout ceci était purement et simplement magique. Shota également avait déjà vécu plusieurs aventures sexuelles, pas mal même, qu'elles soient consentantes ou pas. Mais ce qu'il ressentait au contact du corps de son compagnon, ses mains parcourant son corps.. jamais il n'avait ressentit ça encore. C'était planant, encore mieux qu'un joint, il en était sûr et certain. Le sdf n'était plus sûr de toucher terre. Il se sentait comme dans une bulle de bien être, de plaisir, d'envie, en compagnie de l'homme qu'il aimait. Il se sentait couper du monde et il n'avait pas envie de redescendre. C'était sûrement dû au privilège de faire ça avec une personne aimée, proche de nous.... il espérait sincèrement que son homme le ressentait également ,qu'ils étaient en harmonie, déjà liés, même si ce n'était pas encore physique. Il laissa donc Kurogane se diriger vers la table de nuit pour y prendre les préservatif. Ils n'avaient pas le choix, Kuro devait bien se douter que Shota n'avait encore jamais fait de test de santé, et avec ce qu'il avait vécu dans la rue, lui-même n'accepterait pas de le faire sans protection, pour le bien de son partenaire. Il sourit quand l'idée de le séduire, de l'exciter, même à distance, lui traversa l'esprit.

C'est ainsi qu'il se mit à caresser sensuellement son corps en fixant son compagnon, avec un sourire aguicheur accroché aux lèvres. Son sourire s'agrandit lorsque son homme se tourne vers lui, et que Shota réussi à capter son expression. C'était délectable. De plus, ça ne le laissait pas indifférent, de se caresser. Sa verge se tendait un peu plus alors qu'il se passait la langue sur le coin des lèvres avant de se mordiller la lèvre inférieur, continuant de jeter un regard langoureux sur son homme. Il baissa son regard vers la verge de son homme, la regardant avec envie alors que la sienne grossissait encore, comme en réponse à sa jumelle plus loin. Il avait hâte qu'elle le possède. Lorsque Kurogane s'approcha du lit, Shota releva ses yeux vers lui, reprenant son sourire en ne bougeant pas d'un pouce, continuant à se caresser lentement, les jambes largement écartées. Il soupire d'aise en laissant son homme prendre la relève de la masturbation, continuant de le regarder avec envie. Sa verge était dressée et bien dure contre ses doigts. Shota releva ses bras pour les passer au dessus de sa tête, dans une pose alanguie. Lorsque son homme revient l'embrasse, Shota passa ses bras autour de lui et se colla contre le corps de sa moitié, en gémissant doucement, se frottant contre lui avec une envie qu'il ne cachait pas.

Lorsque Kuro lui dit qu'il le voulait, lui désignant les préservatifs, Shota se redressa en hochant la tête. Il s'empara d'un premier petit sachet de préservatif, l'ouvrant. Il se coucha ensuite devant son homme, sur les coudes, tête devant son membre, pour le prendre en bouche et bien l'humidifier de sa salive. Désirant encore un peu jouer avec lui, il fit aller et venir ses lèvres le long de son chibre dressé, l'aspirant dans sa bouche et le suçant avec adresse. Il caressa ses bourses, grattouillant délicatement la zone juste en dessous pour lui procurer plus de sensations. Après quelques instants, il se redresse pour prendre le préservatif. Il sourit, le positionnant entre ses lèvres avant de se baisser à nouveau, déroulant le préservatif avec sa langue, tout en griffant les cuisses de son homme. Une fois le préservatif bien en place, Shota se redresse et vient s'installer sur les genoux de son homme, glissant ses bras autour de son coup en positionnant son intimité juste au-dessus de la hampe de Kuro, le fixant dans les yeux avec un petit sourire.

Je t'aime..."

Il se laisse ensuite retomber lentement sur sa verge, la prenant en lui en se mordillant les lèvres, de douleur, quand même, mais aussi de satisfaction et de plaisir, gémissant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Sam 30 Mar - 3:41

Une fois que nous nous fîmes face, que mon amant du soir –et plus, je l’espérais- avait atteint les préservatifs et s’était désormais couché devant mon entrejambe, je ne pus m’empêcher de constater à quel point ce moment était unique. J’avais couché de droite à gauche avec énormément de monde. Des expérimentés comme des puceaux. Et pourtant, avec Shôta, je redécouvrais des sensations que je ne connaissais pas. J’avais l’impression que c’était ma première fois : la même maladresse et crainte de ne pas être à la hauteur, la même envie démesurée, cette sensation d’être coupé du monde entier, de ne plus être sur terre… Oui, c’était ma première fois. Ma première fois avec la personne aimée.

Alors que je m’attendais à sentir le froid étau de la protection, ce fut plutôt un antre chaud qui m’engloutit pour ma plus grande surprise. Agréable surprise, très agréable. J’ouvris de grands yeux sur le coup, étonné par ce geste, mais pas déçu. Mes mains vinrent se placer tout naturellement dans sa chevelure blanche, venant tirer quelques mèches alors que j’écartais un peu les cuisses pour lui laisser champ libre. Puis, je ne sais pas réellement où il me toucha proche des mes bourses –j’avais perdu la tête depuis longtemps, mais cela eut effet : un gémissement de pur plaisir m’échappa.

«Shôtaaaa… J’vais plus me ret’nir très longtemps… »

S’il ne se dépêchait pas, j’allais le prendre là tout de suite, préservatif ou pas. Heureusement, il vint après un moment placer avec ses lèvres ce que j’espérais depuis le début qu’il me mette. Évidemment, ma verge était désormais à son maximum : droite, dure et prête à venir faire sienne l’homme qui lui faisait face. Mon regard embué par le désir ancré dans le sien, je vins poser mes mains sur ses hanches alors qu’il se posait sur mes genoux. Avant que je ne puisse répondre à sa déclaration, il se laissa glisser sur mon membre érigée, s’y empalant doucement. Je dus prendre sur moi pour ne pas le plaquer sur le matelas et accélérer les choses.

Je tentai de lui changer les idées, lui faire oublier la douleur passagère, en suçotant le creux de son cou et malaxant ses fesses. Mon désir était grand et, habituellement, j’étais sauvage dans mes relations, voir bestial. Mais pour Shôta, j’étais prêt à me retenir et le faire en douceur. Il me semblait si fragile : j’avais peur que seul un coup trop fort le brise. Donc, je me retenais.

Une fois que je fus entièrement en lui, le cœur battant rapidement, je le poussai comme je l’avais prévu contre le matelas et commençai un long et lent va-et-vient pour l’habituer. Je pouvais me retenir jusqu’à un certain point : mais dépassé cette limite, j’étais définitivement parti.

Mes mains sur ses hanches, je pris ses jambes pour les placer sur mes épaules et, ainsi, pouvoir entrer le plus profondément possible. J’augmentai bientôt la cadence à l’intérieur de lui, transpirant un peu, haletant, ne le lâchant pas une seule seconde du regard. J’espérais de tout cœur qu’il prenait autant de plaisir à me recevoir que moi à le posséder.

[Semaine chargée en examen et hier vente de pain, j'ai pas eu grand temps TT ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Dim 31 Mar - 22:29

Shota adorait ça, franchement. Sentir la verge vibrer sous sa langue, la peau frissonner sous ses doigts, le tout agrémenter d'une plainte de plaisir venant de la bouche de son partenaire et compagnon. Oui, c'était vraiment jouissif, de plus il était fier de pouvoir apporter du plaisir à l'homme qu'il aimait. Mais il ne voulait pas non plus qu'il jouisse dans sa bouche, ou dans sa main. Non pas qu'il avait horreur de ça, non, mais il voulait qu'il le fasse en lui pour commencer, on verrait après. C'est pour cela qu'il s'était résigné à stoppe sa fellation pour enrouler le préservatif sur le membre de Kurogane, avec la bouche évidemment.

Une fois installé sur ses genoux, il s'était laissé glisser sur le membre de son compagnon en l'embrassant. Il trouvait cela... romantique, pour une première fois. Enfin, ce n'était que son point de vue. De plus, que ce soit dans n'importe quelle position, il avait envie de lui un point c'est tout. La douleur ne fut que passagère, après tout ce n'était pas sa première fois, mais c'était surtout dans les conditions dont c'était déroulée sa dernière fois qui faisait que... c'était assez douloureux. Mais cela passa vite avec les prévenance de son compagnon. Il penchait la tête sur le côté pour dégager l'accès à sa gorge et le laisser lui mordiller la peau, frissonnant de délice.

Il se laissa docilement installé sur le dos, plongeant son regard embrumé de désir dans les yeux de son compagnon, en se mordillant les lèvres avec envie. Il voulait le sentir bouger en lui, le sentir le posséder. Il posa ses jambes sur les épaules de son homme, levant ses bras au-dessus de sa tête mais en les gardant posés sur le matelas. Lorsque Kurogane commença à aller et venir en lui, entement, Shota ondula des hanches pour suivre ses mouvements de pénétration, gémissant doucement de délice. Il vint finalement poser ses mains sur le torse de son compagnon, lui caressant la peau, titillant ses tétons tout en gémissant sous les coups de reins de son homme. Il continuant de bouger ses hanches pour le suivre, pour l'inciter à aller plus rapidement, contractant ses muscles intimes autour de sa verge pour lui procurer plus de plaisir.

"Mmmhh... Kuro.... prend moi bien fort.. j'veux t'sentir... c'est tellement bon"

Gémit-il en continuant de le fixer dans les yeux, son plaisir se reflétant sur son visage. Il griffa doucement le torse de son amant, cherchant à l'aspirer en lui pour qu'il le prenne plus fort, avide de plaisir. C'était la première fois que c'était aussi bon pour lui, et le fait que ce soit avec Kurogane n'y était pas inconnu. Il l'aimait, et l'amour avec lui était le paroxysme du plaisir.

[Je comprends t'inquiète ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Jeu 4 Avr - 13:48

Alors que j’étais en lui, bougeant librement dans son antre étroit et chaud, je le sentis venir à mon encontre, voulant probablement plus. Or, je ne lui permis pas et gardai mon rythme initiale, ne voulant pas aller trop vite. Je voulais qu’il retienne un bon souvenir de notre première fois et, par-dessus tout, que cela s’étire le plus longtemps possible… Je voulais l’entendre gémir, observer graduellement le plaisir monter dans ses yeux, voir son corps s’embrasé de désir, se tordre sous le mien… Mes mains sur sa taille, je m’enfonçais toujours un peu plus, glissant à l’intérieur de mon homme. J’haletais désormais, le souffle un peu court.

Lorsqu’il se resserra autours de moi, j’enfonçai mes ongles dans sa peau, mon regard ancré dans le sien. Ses pupilles dilatées étaient un très bon indice de son état actuel. Je souris un peu, mais me mordis la lèvre lorsqu’il me griffa, grognant légèrement. Je ne pouvais dire non à sa demande : et pourtant, je ne voulais pas non plus y accéder, de peur de le blesser…. Après tout, je suis fort et pas qu’un peu. Il me semblait si fragile sur mes draps…. Bien sûr, il m’a déjà démontré qu’il était plus fort qu’il le paraissait, mais quand même….

« Tiens-toi… bien… et fort…»

Je donnai un coup plus violent que les autres pour l’avertir que, si c’est ça qu’il voulait, il l’aurait.

« Si ça te fais mal… Dis-le…»

Mon regard noircit par mon désir et le plaisir se braqua dans le sien, m’agrippant plus fermement à lui, mais cette fois à ses hanches. Mes coups redoublèrent de vigueur et, surtout, de vitesse. Je fermai les yeux à un moment pour mieux apprécier les sensations, gémissant de plaisir, murmurant quelques «oui…» et «dieu que c’est bon… ! » par là. Je ne lui laissai aucun moment de répit, venant frapper de plein fouet le point sensible en lui, sa prostate. Je m’y acharnais, griffant au passage ses hanches, enfonçant mes ongles dans sa peau blême.

L’une de mes mains vint s’occuper de l’érection de mon amant, glissant sur sa verge, caressant parfois ses bourses avec un certain empressement. C’était si bon… Je n’avais jamais ressenti ça. Peut-être était-ce parce que je le faisais avec la personne aimée ? Dans tout les cas, le résultat était là : c’était diablement bon, plus que tout ce que je pourrai jamais prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Sam 6 Avr - 2:50

Cela commençait à le frustrer, la douceur de son compagnon. Il comprenant que Kurogane voulait très certainementent y aller doucement pour ne pas le blesser, c'était certainement quelque chose comme ça, mais Shota voulait bien le sentir en lui, voulait plus de plaisir, voulait.. le voulait, tout simplement. Et la douleur était bien vite passée, remplacée par le plaisir que l'organe mâle de son partenaire déclenchait en lui. C'était magique. Les griffes, les halètements, les gémissements, tout ajoutaient encore au plaisir qu'il prenait. Ecoutant les paroles de son homme, il sourit en retour avant de soulever son dos du lit pour venir glisser ses bras autour du cou de Kurogane, l'attirant à plat ventre sur lui, venant chercher ses lèvres pour mélanger leurs souffles, leur haletements et leur gémissements, ensembles, partageant le même souffle alors que leur corps dansaient l'un sur l'autre, en un rythme endiablé et accéléré qui menait Shota tout droit vers le septième ciel.

Il ne sépare leurs lèvres que pour venir lui mordiller le lobe de l'oreille avec envie, avec tendresse, avant de lui chuchoter dans le creux, d'une voix enrouée par le plaisir et entrecoupé par des gémissements d'extase.

"Tu.. tu ne me fais pas mal... hmmmm... que du contraire.... HAN..... c'est tellement bon de... de te sentir..."

Le souffle rauque et court, il revient prendre fougueusement ses lèvres, les mordant doucement sous les pics de plaisir. Les caresses de son homme sur la verge du sdf ne sont pas étrangères à son plaisir. Shota ondule un peu plus des hanches pour que son membre va et vienne entre les doigts de son compagnon, durcissant et grossissant encore sous son bon soin, du liquide transparent en coulant déjà .Il faut dire que la délivrance était toute proche, sous cet avalanche de plaisir. D'ailleurs il ne peut se retenir beaucoup plus longtemps. Son corps était cambré, crispé sous le plaisir qui atteignait son paroxysme. Il se tend une dernière fois dans un cri de plaisir qui retentit dans la pièce, son souffle se bloquant dans sa gorge alors que sa jouissance vint entre les doigts de son homme, abondante. Sous la jouissance, ses parois intimes se resserrent convulsivement autour du chibre de son compagnon. Ses pensées sont totalement occulté par la vague de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kurogane H. Lightstars
Etudiant
avatar

Messages : 105
Date d'inscription : 16/11/2012

Feuille de personnage
Situation amoureuse: Célibataire enduci.
Relation (Amis, ...): Relation? C'est quoi?
Aime/Déteste: Aime son IPod. Te déteste.

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Dim 14 Avr - 15:21

Tout en écoutant la douce mélodie qu’était la voix de mon amant et son souffle haché, je m’acharnais sur lui, m’enfonçant toujours plus vite, plus loin. On y prenait goût, à force. Et il était si bon… si chaud, si étroit… Mes doigts avaient agrippés ses hanches et je tentais de lui faire suivre mon mouvement, complètement parti dans les limbes du plaisir. Il m’aurait dit d’arrêter et je ne l’aurais pas écouté : c’était que trop délicieux. Je n’allais pas tenir longtemps le coup ainsi : je me sentais déjà tout humide. Tout comme le membre dans ma main qui semblait lui aussi proche de la délivrance.

Puis, alors que j’étais tout proche de ma limite, je franchis celle-ci d’un coup lorsque je sentis l’antre de Shôta se resserrer sur moi. Je poussai un long et profond râle de plaisir alors que je me déversais dans le préservatif, le corps tendu à l’extrême, mes ongles plantés dans sa peau. Tout devint blanc et, pendant ses quelques instants, j’oubliai tout ce qui m’entourait. Jusqu’à même mon propre prénom.

Je retombai par la suite sur le torse à mon homme, essoufflé, rouge et en sueur. Je n’essayai même pas de me retirer de lui, attendant d’avoir retrouver un peu de mes forces pour faire cela. Mon souffle chaud se répercutait dans son cou alors que je l’entourais de mes bras, me calant contre lui. Ce ne fut qu’après un bon moment que je pus de nouveau reparler convenablement :

« Tu… Tu as aimé… ? » Soufflais-je contre sa gorge, les yeux clos.

Je calmai lentement ma respiration, ou plutôt tentai, écoutant mon cœur battre à tout rompre. J’étais si bien contre lui, lové dans notre chaleur… Je crois que j’aurais pu m’endormir là.

« En tout cas, moi, j’ai adoré… »

Il fallait que je le précise. Je rouvris les yeux et redressai la tête pour venir lui voler un très chaste baiser, posant par la suite mon front contre le sien, l’observant d’un œil à l’autre. Oh, ma question était purement rhétorique : je savais qu’il avait aimé. Je l’avais très bien senti et, surtout, entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shota Kazuki
Extérieur
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 07/11/2012
Localisation : Dans la Rue
Emploi/loisirs : SDF

Feuille de personnage
Situation amoureuse:
Relation (Amis, ...):
Aime/Déteste:

MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   Mar 16 Avr - 20:58

Shota passa instinctivement ses bras autour du corps de son amant lorsque ce dernier s'effondra sur son torse, juste après leur jouissance. Le souffle aussi court que le sien, encore tout tremblant du plaisir qu'il venait de prendre, il gardait ses yeux fiévreux poser sur le visage de Kuro, heureux tout simplement, son corps revenant peu à peu à lui, son esprit voyageant encore dans l'autre dimension de la jouissance. Il s'en délectait. Il ronronnant de bonheur lorsque son amant le prit dans ses bras, et il se blottit tout contre lui, s'en remettant totalement à son dominant. Il vient délicatement lui mordiller le lobe de l'oreille, souriant, avant d'être interpellé par sa question.

Il recula donc sa tête, glissant à nouveau ses yeux dans les siens, en soulevant un sourcil interrogateur, l'air de demander s'il se fichait de lui ou s'il était aveugle et sourd. Il se blottit à nouveau bien contre lui, le coeur battant encore contre sa poitrine. D'ailleurs, il lui prend la main pour la poser sur son torse, pour qu'il sente les battements de son coeur endiablés, pas encore remis. Après ça il sourit alors, revenant nicher son visage contre la gorge de son compagnon.

"Ce n'est même pas une question à poser.... ça été la meilleur fois d'ma vie... sans blague, c'était parfait, j'ai jamais pris autant d'plaisir... je m'en remet toujours pas..."

Ouais, cette première fois avec l'homme aimé resterait bien gravé dans sa mémoire. Il s'étire paresseusement, liant ses jambes à celles de Kurogane, n'aillant pour le moment aucune envie de bouger. Il soupira d'aise avant de revenir prendre les lèvre de Kuro dans un baiser lent et tendre, lui mordillant ensuite la lèvre inférieure avant de murmurer.

"Je t'aime.."

Nouveau baiser sur les lèvres, mais bref cette fois.

"On reste au lit ou tu veux aller quelque part ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une promenade amicale [Pv Kurogane]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une promenade amicale [Pv Kurogane]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Promenade avec minidou
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]
» Petite promenade pour se détendre (libre)
» Promenade de digestion. (Pv Samia)
» Une promenade [Pv Souffle Mortel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Spidia :: ♣ En Ville ♣ :: ♠ Le Parc ♠-